L’épreuve

dimanche 4 février 2007
par  Michel Val
popularité : 10%

L’épreuve

C’est très difficile d’attendre dans l’épreuve. Ou bien on est saisi par l’angoisse et on essaye de forcer les évènements, on essaye de « faire des choses », on se jette dans une activité forcenée et sans but réel, juste pour canaliser cette angoisse, évacuer ces énergies folles qui nous submergent peu à peu. Ou alors on brise tout, on s’échappe, on fuit : on ne peut plus rester alors qu’il ne se passe rien et que rien ne change.

Dans l’épreuve, il faut apprendre à attendre, souvent sans bouger, dans une attitude de prière et d’offrande.
Il faut demander à Jésus cette grâce de savoir attendre sans toujours comprendre ce qui se passe, et sans vouloir dicter notre volonté aux évènements, aux choses ou aux gens.
C’est vrai, l’être humain à envie de comprendre, de savoir, d’aller de l’avant, et c’est magnifique. Mais quelquefois aussi il faut accepter de ne pas comprendre tout de suite.

Il y a beaucoup de choses qu’on ne comprend pas et, quelquefois il faut savoir attendre la lumière, rester, ne pas bouger, veiller, attendre l’heure de Dieu.

Quand on a fait tout ce qu’il fallait faire, il faut savoir attendre.
Marie est celle qui nos apprend à attendre dans l’épreuve, devant toutes les blessures et toutes les fragilités, devant l’épreuve de nos propres blessures et nos fragilités, attendre dans la confiance et dans la certitude que la Résurrection viendra.

Jean Vanier
La source des larmes.


Brèves

25 janvier 2007 - Quelques mots de Pierre

Aujourd’hui j’ai une prière d’une telle facilité... . Il pleut Dieu.
La Viale, c’est merveilleux, (...)

22 septembre 2005 - Journée mondiale de la jeunesse à Cologne

2. "As-tu vu l’Etoile ?" Atelier théâtre préparé pour les JMJ . Création collective, c’est-à-dire (...)