Journée mondiale de la jeunesse à Cologne

jeudi 22 septembre 2005

2.  "As-tu vu l’Etoile ?" Atelier théâtre préparé pour les JMJ . Création collective, c’est-à-dire élaborer ensemble un spectacle surtout visuel, à produire aux Journées mondiales de la Jeunesse à Cologne. Préparation dans le cadre du projet Magis du Réseau jeunesse ignatien (initiative des Jésuites d’Europe, avec des partenaires). Quatre modules d’un quart d’heure, avec musique ; production en théâtre de rue, en salle et dans des liturgies. Peu de paroles (public international), musique, expression physique personnelle ou en groupe. 

Participation. Pour des jeunes à partir de 18 ans. Tu aimerais faire du théâtre avec nous ? Hélàs, les inscriptions sont déjà pratiquement closes : une dizaine de Belges et Allemands forment le noyau ; quant aux vingt autres, nous attendons des jeunes d’Espagne, de France et du Proche Orient voir le site www.magis2005.de Si notre démarche t’intéresse, sache qu’elle aura une suite dans un nouvel atelier théâtral similaire : "Témoins du Très-Haut", en vue du Congrès d’évangélisation Bruxelles 2006 (temps fort la semaine qui précède la Toussaint 2006). Ecris-moi à l’adresse thierrymonfils@yahoo.fr Si tu veux, tu peux insister... Regarde bien les dates (ci-dessous) et vois si tu peux t’engager à y être présent, présente. Coût : 330 € (nul ne doit être empêché pour des motifs financiers de participer à cet atelier ; caisse de solidarité). Inscription : par une inscription générale aux JMJ via www.reseaujeunesse.catho.be où tu exprimes ton désir de participer à l’atelier théâtral de « L’Étoile », ou encore chez Thierry Dobbelstein, jésuite, rue Saint-Gilles 92 à 4000 Liège, 04 222 40 60.

Mise en scène, SANDRINE CALMANT (MédiaCité, Thimister). Conseil et prière JANINE THILGES. Régie, CARLO TROVATO. Musique, l’ensemble musical et vocal "THE PIERRE" emmené par RUVEN KLAUCKE et ROMAN FLACH (Cologne). Coordination et production, THIERRY MONFILS S.J.

Esquisse du scénario :

« As-tu vu l’Étoile ? » Les acteurs expriment la recherche de l’Étoile en quatre modules d’un quart d’heure : la musique et l’action scénique s’épaulent mutuellement. Les comédiens incarnent des émotions : par ordre d’entrée en scène comme rôle principal, la joie, la peur, la curiosité, l’orgueil.

Au commencement, les émotions sont au stade pré-rationnel, pré-humain, dans « le magma ». Ils s’aident d’un grand drap blanc dans lequel ils s’emmêlent (en août, les vingt autres acteurs seront mis dans le coup de cette expression chaotique). On entend des borborygmes et des sons inintelligibles. Une à une, les émotions émergent du magma et ont le regard attiré par l’Étoile. Toutes ont peur de l’Étoile, sauf la joie qui veut se rendre vers l’Étoile mais en est empêchée par les autres : elles craignent pour la joie et la rabattent à terre. Terrible emprise du groupe, de la pensée unique.

Le groupe n’est pas fier d’avoir terrassé la joie, mais il fallait le faire, sans quoi le groupe n’aurait pu survivre. La peur s’éloigne du groupe, craignant l’Étoile plus encore que les autres, et voulant échapper à l’emprise du groupe. Les autres la ramènent dans le groupe : « Pas question de se désolidariser. »

La curiosité regarde vers l’Étoile, intriguée : « Et si c’était de ce côté-là qu’il fallait chercher quand même ? » La curiosité se laisse séduire à son tour, la joie jubile car le groupe finit par marcher vers l’Étoile. À deux pas de l’Étoile, le groupe s’arrête, interdit, figé ! « Il doit y avoir malgré tout un danger ! »

Seul l’orgueil a l’audace de décrocher l’Étoile (c’est un grand pain marocain). Il s’en empare et veut attirer les autres émotions à sa suite. Ce qui suscite mécontentement et colère : l’Étoile n’appartient à personne ! Le sens de la vie ne peut être monopolisé. Dispute, coups, l’Étoile finit pas être abîmée.

En finale, le groupe réalise que le morceau de pain coupé est un trésor, les émotions se mettent à le bercer dans ses bras comme s’il s’agissait d’un enfant. Le pain rompu est source de communion, de partage. Émerveillement devant le « Broken Bread » (paroles de Thierry Monfils sur l’air de Summertime de George Gershwin, 1935). Le pain est partagé avec le public.

Etapes de cet atelier : quatre, Bruxelles, Liège, Cologne puis Noël 2005. Les inscriptions se font via le Réseau Jeunesse ignatien de Belgique, en écrivant par le site www.reseaujeunesse.catho.be

La première étape est en cours, elle prépare les contours de l’action  : prière, expression, élaboration du scénario en partant de la prière, mise en place de personnages. Si vous souhaitez assister à une séance de travail, vous pouvez prendre contact. (Les répétitions ont lieu chaussée de Wavre 205, à 1050 Ixelles, tél. 02 640 79 67).

Deuxième étape :  à Liège du 8 au 14 AOÛT 2005 mise en place du spectacle. Parmi les 300 jeunes venus du monde entier et attendus à Liège dans le cadre de [’magis], une vingtaine de jeunes sont accueillis dans l’esquisse du spectacle et y découvrent leur place (rôle individuel ou dans un groupe, chant, expression). Dates : lundi 8 août (dès 16h) arrivée au Collège Saint-Benoît-Saint-Servais (rue Saint-Gilles 92, 4000 Liège tél. 04 221 70 54) ;accueil des participants. Lundi 8 août peu avant midi, nous accueillons les arrivants dans les différentes émotions que nous avons travaillées, chacun peut inventer des dialogues ; nous pouvons aussi aider les arrivants à trouver la classe où ils vont déposer leurs bagages, ou les conduire au bar pour boire un jus frais. Le tout en bonne humeur, en boniment : la joie peut dire quelque chose comme "Vous allez à Cologne ? Oui !? Super !! Moi aussi, ça va être formidable, c’est moi qui vous le dis. You are going to Cologne ?! Wonderful !! So do I ! It will be so nice... Cologne, the Rhine, the Star, the music, the people, the Pope, the Lord, Our Lady, the Magi... I do not know why we are still here. What are we waiting for ? Come on, let us go immediately. Why are you here, by the way ? Ah it is true, [’magis], OK we remain here for some hours. OK do you know where you will stay ?..." La curiosité : "Indeed, Cologne is wonderful, you do not know why...? For one reason, my friends : the Star ! The Star that I have been studying during months and years, the Star is there eventually... Cologne est une ville intéressante au plus haut point, à tout point de vue, la science, la philosophie, la foi, l’amitié... En effet, l’Etoile, finalement, qu’est-ce que c’est, les amis, je vous le demande : qu’est-ce que c’est ?... Ce sont les Rois mages, certes ; mais c’est aussi Marie, l’Etoile du Matin ; et c’est Jésus-Christ lui-même. Lui a en lui de quoi combler toute curiosité que je suis..." Ceux et elles qui jouent la peur pourront inventer les motifs les plus forts de craindre : "Vous allez à Cologne !! Malheureux, vous ne savez pas ce qui vous attend !! D’abord la piscine, ici même : quel danger ! De l’eau, que de l’eau, plein d’eau, savez-vous seulement nager ? Non ? Si ! Tiens, pourtant vous n’en avez pas l’air. Savez-vous seulement où est la piscine ? Pour ne pas y aller. Non, bien ! N’y allez pas, c’est là ! Ceux qui ont posé leurs sacs dans les classes là, n’en sont pas revenus... Avez-vous souscrit une assurance vie ? Non !!? Inconscients... insensés... imprudents !!! Allez assez rigolé, il est temps de rentrer chez vous, les amis. Ecoutez le conseil d’une personne avisée... Par ici la sortie !" L’orgueil : "Vous allez à Cologne ?... Comme moi ! Oh j’y suis déjà allé, d’ailleurs. Cologne m’attendait. Cologne m’a vu, déjà. Ils me connaissent, ils étaient si heureux ; je leur fais la bonté d’une nouvelle visite. Mais oui, ça leur fait tant plaisir. Car savez-vous qui je suis ?... Je ne suis pas n’importe qui : je suis l’orgueil. Ils disent, mes collègues, que peut-être je vais me convertir à Cologne. Je n’en suis pas si sûr. J’aime trop ma liberté... Le Pape a beaucoup de chance, il va me voir ; il vient à Cologne pour moi, c’est sûr. Les JMJ, oui j’y vais, elles sont dignes de moi. Et je vous avoue que j’ai un faible pour ces rassemblements, ils sont tellement à m’acclamer, ça leur fait tellement de bien, et j’aime être bon finalement, j’aime faire le bien. Je n’allais pas les laisser tomber, ils avaient tant besoin de quelqu’un comme moi." Enfin la colère, pour toutes sortes de motifs : "Non ce n’est pas possible, Cologne, quel gaspillage ! Incroyable, vous savez qu’on s’y lave dans de l’eau de Cologne ! Vous vous rendez compte !? Et vous appelez ça de la sobriété, vous ? Moi, je dis que c’est inadmissible, pour un pèlerinage catholique ! Et puis un jour, deux jours, c’est bien ; mais après trois jours, ça va sentir la cocotte partout, pouah !! Je m’en vais ! Remboursez !! Dites-moi, Père Dobbelstein, quand allez-vous me rembourser ?... Quoi ? Il n’en est pas question, dites-vous. C’est un comble ! Ah la la la la la !" Il faut trouver une bonne sortie pour votre personnage, par exemple remettre vos lunettes et changer de démarche, passer un autre vêtement par dessus votre costume.

 

Si ça se met, nous pouvons entrer en dialogue, d’émotion à émotion. Mettons, la peur rencontre la curiosité. "Tiens, tu es là, mon amie... (toujours accueillir d’abord, après peut-être marquer sa différence, mais d’abord souligner les affinités, valoriser l’autre, reprendre positivement ce qu’il ou elle dit, ne pas rejeter, ne pas rabrouer, intégrer) Il me semble que tu as fait tout un chemin. Car je te savais bien loin hier... Tu n’as pas craint de prendre le train ? - Mais non, voyons, la peur. Le train ne craint rien. Alors toi aussi finalement tu es ici. Rassure-toi, ça va être pas-sion-nant, c’est bien ici que ça se passe, tu sais... - Quoi ? - [’magis], pardi... - Magis, tous ces gens ? Dis-moi, ils ont bravé le soleil, le coup de soleil, la canicule, le trou dans la couche d’ozone et tout, pour venir jusqu’ici. Mais c’est une bande de casse-cou !"

 

Du mardi 9 au samedi 13 (midi) atelier théâtre.

Jeudi 11 (16h) première prestation publique, place de la Cathédrale à Liège.

Vendredi 12 (matinée) dernière répétition à Liège ; préparation du départ : sacs, chariots, pique-nique ; (11h13 à la gare de Liège-Jonfosse) départ du train pour Aix-la-Chapelle, 12h30 dîner offert par la paroisse Saint-Philippe-Neri (quartier « an der Hörn ») ; (15h) dans le cadre de la Journée de l’Engagement social "underconstruction" prestation de l’Etoile au "Haus Hörn", Maison de repos et de soins Saint-Philippe-Neri, en face de l’église Saint-Philippe-Neri, chemin Johannes-von-den-Driesch 4-10 ; 52074 Aachen)  ; logement à Aix-la-Chapelle (à la paroisse Saint-Sébastien, Ahornstraße 51a, à droite au bas de l’église).

Samedi 13 (matinée) finition de la préparation du spectacle, dîner en ville ; (14h) prestation de l’Etoile à la cathédrale d’Aix-la-Chapelle, au départ du pèlerinage diocésain d’Aix-la-Chapelle vers Cologne ; (15h) un car de [‘magis] nous prend au centre ville d’Aix-la-Chapelle ; (18h) arrivée au lieu-dit la Loreley (au sud de Coblence).

Dimanche 14, rencontres à la Loreley, l’équipe [’magis] attend quelque 3.000 personnes ; (21h) "Fête des nations" nous y présentons le best of de notre spectacle (7 minutes).

Troisième étape : à Cologne, JMJ du 15 au 21 AOÛT 2005 participation aux JMJ et exécution du spectacle.

Lundi 15, voyage en bateau vers Cologne. (À une heure à convenir) prestation « As-tu vu l’Étoile ? » sur le bateau. Le soir, logement au Collège Saint-Louis, Aloisiuskolleg, Elisabethstrasse 18, 53177 Bonn-Bad Godesberg Tél. 0228–820030 Fax 0228–8200334.

Mardi 16 (matin) catéchèse et messe ; (15h) devant l’église Saint-Cunibert, non loin de la cathédrale (Dom), animation, concert de Ruven Klaucke et représentation « As-tu vu l’Etoile ? ». À 17h messe d’ouverture avec le Cardinal Joachim Meissner, au RheinEnergie Stadium

Mercredi 17 (matin) catéchèse et messe ; de 14h à 17h30 à Düsseldorf, les Belges sont invités à une après-midi pour tous les Belges (en l’église sainte Marguerite, Sankt-Margareta, Gerricumstrasse 9, 40625 Düsseldorf). Les Belges du groupe tâcheront d’y participer.

Jeudi 18 (matin) catéchèse et messe, (après-midi) célébration de bienvenue du Pape (à 12h00 Benoît XVI atterrira dans le secteur civil de l’aérodrome de Cologne-Bonn où il sera accueilli par Horst Köhler, le président de la République Fédérale. Ensuite, le Saint Père ira en voiture à la résidence de l’archevêque de Cologne. Après son arrivée, il prendra part à la célébration de bienvenue sur le bateau Rheinenergie. Accueil du Pape. Les jeunes se tiendront le long des berges et sur les pelouses du Poller et le Pape s’adressera à eux depuis le bateau. Ensuite il se rendra sur la rive droite et ira à pied à la cathédrale. – (20h) prestation As-tu vu l’Etoile ? au Café [’magis], à la nouvelle église Saint-Alban [neu Sankt Alban], Gilbachstrasse 25, 50672 Köln près de la gare de Cologne Ouest, stations de métro Hans-Böckler-Platz ou Christophstrasse. près du the Jardin communal, le parc „Stadtgarten“.

Vendredi 19, (9h–13h) catéchèse accompagnée du sacrement de Réconciliation puis d’une célébration Eucharistique ; (pendant ce temps, le Pape viendra à Bonn en voiture et rencontrera le Président de la République Fédérale d’Allemagne, à la villa Hammerschmidt) ; à 15h au Café [’magis], dans le Jardin municipal près de la nouvelle église Saint-Alban (accès par la gare de l’Ouest), prestation « As-tu vu l’Etoile ? »  ; (soir) Chemin de Croix ; à 21h à Bad Godesberg, fête [’magis].

Samedi 20 août (au lever) messe matinale, dispatcher nos bagages dont le plus gros va dans un camion que nous retrouverons à Barchon, et nous emportons seulement ce dont nous avons besoin pour Marienfeld ; pèlerinage vers le lieu de la rencontre de clôture, le Marienfeld (qui s’ouvre dès 11h ; Marienfeld se trouve au sud-ouest de Cologne dans l’arrondissement de Rhein-Erft, et il s’étend sur deux localités, Kerpen et Frechen) ; (à partir de 12h) sacrement de la réconciliation ; (soir) veillée avec le Pape ; à l’issue de la veillée, silence et adoration, sacrement de réconciliation (nuit sur place).

Dimanche 21 (matin) messe de clôture avec le Pape, (midi) Benoît XVI dit l’angélus et nous envoie en mission (le Pape quittera l’Allemagne à 19h15). Nous quittons le Marienfeld entre 13 et 21h.

Si nécessaire, GSM de Thierry Monfils s.j. en Belgique 0498 73 90 22, et en Allemagne 0152 05 88 24 49.

Quatrième étape : à Aix-la-Chapelle, Cologne, Liège, Verviers...  A la Noël 2005 jusqu’à l’Epiphanie 2006 retombées de la création. Partage de ce qui aura été vécu (inoubliable, garanti) pour des publics qui n’auront pas pu aller à Cologne. Par le NOYAU. Au Marchés de Noël, pour des demandeurs d’asile... (à préciser).

Menus détails  : Tu sais jouer d’un instrument de musique transportable ? Parfait, amène-le ! La création collective te portera à t’exprimer, soit en groupe, soit personnellement... Nous bénirons Dieu pour tout ce qu’il te donne.

Thierry Monfils s.j.



Toutes les brèves du site

Navigation

Brèves de la rubrique